header banner
Default

Le Premier ministre encourage les Oulémas à continuer à prier pour le Niger et son peuple lors de la célébration du Maouloud à Niamey | ONEP


Table of Contents

Une vue des membres du gouvernement à la mosquée des grandes prières de Niamey

Partager vers les réseaux

La communauté Tidjania du Niger à l’instar de celle des autres pays musulmans a célébré dans la nuit du 26 au 27 septembre 2023, le traditionnel Maouloud ou anniversaire de la naissance du Prophète Mohamed (SAW) correspondant à la 12ème nuit de Rabil Awal. Une nuit mémorable consacrée par les fidèles à écouter la Sirat ou biographie du Prophète (SAW), à faire le Zikr, la lecture du Saint Coran suivis d’intenses prières et invocations pour qu’Allah (SAW) repende abondamment tous ses bienfaits sur le Niger. Cette année, la célébration s’est déroulée dans un contexte particulier que traverse notre pays, un contexte marqué par les lourdes sanctions illégales, injustes, inhumaines et les plus sévères imposées à notre pays par la Cedeao et l’Uemoa. A la mosquée des Grandes Prières de Niamey, c’est le président de l’Association Islamique du Niger, Cheikh Djibril Soumaila Karanta qui a lancé ces activités en présence du Premier ministre, M. Lamine Zeine Ali Mahaman.

L’on notait aussi la présence de plusieurs personnalités à savoir les membres du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), ceux du gouvernement, ainsi que les autorités régionales et celles de la Ville de Niamey.

Heureux d’avoir été convié à cette célébration, le Premier ministre a au nom du Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie, Chef de l’Etat, loué cette initiative. « Nous remercions nos frères Oulémas qui ont bien voulu nous convier à cette cérémonie. Une cérémonie qui célèbre la naissance du meilleur des hommes qui a vécu sur terre, le Prophète (SAW). Nous savons tous qu’Allah (SWT) l’a envoyé pour l’humanité comme miséricorde et pour parfaire les bonnes mœurs», a-t-il dit. « Nous sommes là pour traduire l’engagement de tout le gouvernement derrière le Chef de l’Etat le général de brigade Abdourahamane Tiani, pour continuer à travailler à l’affirmation de notre souveraineté que nous voudrions tous voir se réaliser de Niamey jusqu’au plus petit hameau de ce pays », a déclaré M. Lamine Zeine Ali Mahaman.

Le Premier ministre a salué la participation active des Oulémas à ce combat pour la souveraineté à travers les prières partout dans le pays. « Nous le voyons tous les jours, il y a pratiquement deux mois, nos oulémas dans toutes les mosquées de ce pays consacrent leur temps, leurs énergies à prier Allah (SWT) pour que la paix, la stabilité, la sécurité qui ont toujours caractérisé notre pays demeurent. C’est donc une occasion pour le gouvernement de réitérer ce souhait de voir les héritiers du Prophète (SAW) continuer de prier pour que très rapidement tous ces défis, toutes ces épreuves qui nous ont été injustement imposées soient levées de manière à ce que les Nigériennes et les Nigériens retrouvent le cours normal de leur vie et que très rapidement notre pays qui est un pays convoité retrouve sa stabilité », a-t-il expliqué.

M. Lamine Zeine Ali Mahaman a appelé les uns et les autres à continuer de prier pour la préservation de nos valeurs ancestrales. « Il faut que nous poursuivions dans la prière, dans la communion tout en gardant ce (les valeurs) dont on nous a toujours reconnu, c’est à dire le calme mais aussi la dextérité et l’engagement ferme, de faire en sorte que notre pays soit respecté », a-t-il souligné. Le Premier ministre a enfin au nom du Chef de l’Etat prié Allah pour que « chacun de nous soit en paix, dans la plus grande quiétude et que cette campagne d’hivernage qui tire à sa fin soit bénéfique pour notre pays, qu’Allah descende davantage sa miséricorde et que très rapidement nous nous engagions à aller de l’avant », a-t-il dit.

Dans son message lors du lancement du Maouloud 2023, le président de l’Association Islamique du Niger, a expliqué que le Maouloud est une occasion heureuse et bénie que les musulmanes et musulmans du monde saisissent pour célébrer la naissance de la meilleure créature, le bien-aimé de Son Seigneur, le prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui), le détenteur du message éternel et ultime, par lequel Allah a abrogé et remplacé tous les messages antérieurs. « Son message est complet et universel et constitue pour l’humanité, le seul échappatoire face aux vices, à la corruption des cœurs et des esprits, des crises sociales, politiques, culturelles et religieuses. Le prophète Mohamed PSL, par la grâce de son Seigneur, a réussi à mettre en place un état islamique professant l’unicité d’Allah, pour libérer l’homme des convictions corrompues, des chaînes qui l’empêchaient de grandir en humain pour vivre une existence heureuse et sereine, dans laquelle, la fraternité, la liberté, l’équilibre, la justice sociale, la solidarité, l’entre-aide dans l’affection et la foi sont les fondements », a-t-il rappelé.

Exhortation au patriotisme pour la préservation de nos acquis

Selon le président de l’AIN, cette commémoration qui renferme des moments de gloire et de prestige, des flux de lumières divines perpétuelles, est la véritable célébration de l’Islam et du droit chemin que le Seigneur a institué pour sauver l’humanité, parfaire son humanisme et restaurer le lien qui le lie à son Unique Créateur. « Notre cher pays le Niger est envié pour ce que Dieu lui a donné comme richesses, sécurité, stabilité et vie confortable entre toutes les filles et fils du Niger. Nous avons donc l’obligation de participer à la préservation de tous les acquis du Niger à savoir la sécurité, la stabilité, la cohésion sociale et le vivre ensemble », a-t-il déclaré.

Pour Cheikh Djibril Soumaila Karanta, aimer la patrie, exige d’être fier, de la préserver, la défendre, se soucier de sa sécurité, respecter tous ses fils, préserver ses ressources. « Défendre la patrie est une exigence légitime et un devoir national, et mourir pour la cause est de la chevalerie, du courage et du martyre. Le prophète dit : si l’un d’entre vous voit ce qui déplait, qu’il le combatte de ses mains; si cela ne lui est pas possible, que ce soit par la langue, et si cela encore ne lui est pas possible, que ce soit avec son cœur, c’est là le minimum imposé par la foi », a-t-il conclu.

Mamane Abdoulaye (ONEP)

Sources


Article information

Author: Laurie Greene

Last Updated: 1699617962

Views: 1195

Rating: 3.6 / 5 (76 voted)

Reviews: 83% of readers found this page helpful

Author information

Name: Laurie Greene

Birthday: 2006-11-14

Address: 4018 Andre Fork, Gordontown, WA 84653

Phone: +4330555724182435

Job: Data Scientist

Hobby: Sewing, Calligraphy, Amateur Radio, Drone Flying, Motorcycling, Tea Brewing, Survival Skills

Introduction: My name is Laurie Greene, I am a spirited, bold, Colorful, forthright, transparent, brilliant, important person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.